On ne se comprend pas tout le temps!

Les enfants se chicanent entre eux, le petit dernier pleure de frustration et maman est déçue que personne ne vienne l’aider. Dans ces trois situations, le problème de base est le même : la communication.

Apprendre à communiquer ses besoins n’est pas toujours chose facile. Peu importe l’âge, certaines situations nous sortent de notre zone de confort et peuvent influencer notre façon de nous exprimer.

Communiquer, ça s’apprend !

Avant même de pouvoir parler, le bambin doit arriver à se faire comprendre de ses parents. Ce défi de taille nécessite beaucoup d’imagination et de persévérance. Quelques fois, ils utiliseront même des signes pour se faire comprendre.

Durant la petite enfance, les frères et sœurs auront maintes occasions d’apprendre à gérer leurs conflits. Leurs capacités à communiquer détermineront souvent l’issue positive ou négative de la situation.

À l’adolescence, les fluctuations émotionnelles du moment, mêlées aux besoins grandissant d’autonomie et d’indépendance, envenimeront souvent les discussions avec les parents.

À l’âge adulte, les grandes attentes envers tous et chacun, ainsi que l’incapacité à maîtriser certaines émotions entre en jeu.

Elles brouilleront les mécanismes de communication en place et amèneront une succession de déceptions et de souffrances intérieures.

À chacune des étapes de la vie, un apprentissage est nécessaire pour acquérir des outils qui faciliteront la communication.

L’apprentissage du langage maternel fait partie des premiers outils. Par la suite, viennent des techniques de résolution de conflit et de gestion des émotions.  Lire la suite —>